L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


« Le Coq Magic », la recette du local et du fait maison


Depuis plus de trois mois, « Le Coq Magic » a fait une apparition remarquée sur la scène de la restauration locale. Un succès en grande partie dû à l’expérience et la volonté du couple gérant. Rencontre.

«C’est un peu notre bébé», sourit Virginie Nayeli. Il faut dire que pour ouvrir le «Coq Magic», le 27 mars dernier, elle et son mari Khalid, ont dû user de patience et tester leur motivation. Car avant d’ouvrir leur restaurant au 29, rue Louis Dumont à Bellegarde-sur-Valserine, ils ont dû persister face aux multiples démarches administratives et essuyer les refus banquiers. Mais qu’à cela ne tienne, à force de détermination, Khalid et Virginie y sont parvenus. Il faut dire que leur idée avait tous les ingrédients pour réussir.



D’un côté Khalid, arrivé en France il y a 5 ans et fort d’un savoir-faire marocain culinaire indéniable. De l’autre, Virginie, sa femme, employée en hôtellerie-restauration depuis plus de 20 ans. Lorsqu’ils se décident à ouvrir leur propre affaire, ils ont un véritable coup de cœur pour les locaux qu’ils occupent aujourd’hui. Si les lieux sont cosy, les produits, sont authentiques. En effet, si la carte ne se compose pas d’une douzaine de pages, c’est parce que la philosophie des gérants est précise. «On ne se fournit que localement. Je fais mes courses sur le marché, prends ma viande chez le boucher de la ville… On se fournit au jour le jour», explique Virginie Nayeli.



Un bar à salades rafraichissant



Ainsi, tout est fait maison et la carte change chaque jour. Des plats du jour à 9€ aux formules Poulet à 12 et 15€ en passant par les desserts ou encas fraîchement réalisés comme la mousse au chocolat, la charlotte aux poires, le tiramisu… Les produits combinent qualité et quantité. «C’est aussi beaucoup selon ce que je trouve sur place», résume la gérante.



Si monsieur a l’entière responsabilité des poulets, proposés entier, en demi ou par cuisses, les deux se relaient pour les desserts, les tagines et les plats du jour. «Khalid est un spécialiste de la préparation du poulet, c’est son expertise. Certes, il y a un accent oriental dans nos propositions, mais nous ne sommes pas un restaurant oriental», tranche Virginie. D’ailleurs, le bar à salades mis en place plait énormément à la clientèle végétarienne des lieux.



Autre point fort du «Coq Magiq» : tout est disponible à emporter. Une aubaine pour un plateau télé, après avoir soi-même composé sa salade, ou un repas maison et local sans avoir cuisiné.
Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces