L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Activités extra-scolaires… Comment bien choisir ?


L’heure de la rentrée a sonné, et avec elle, revient l’éternel casse-tête des activités extra-scolaires. Si certains enfants sont ultra motivés et déterminés sur leur choix, d’autres rechignent ou ne savent tout simplement pas quoi faire. Est-ce important ? Comment les aider à choisir ?

Avant tout, les activités extra-scolaires doivent être et rester un loisir. Et qui dit loisir, dit plaisir. Cette notion est primordiale pour que les enfants soient volontaires et motivés. Les voir partir la larme à l’œil et la boule au ventre est un supplice pour eux comme pour leurs parents. C’est pourquoi, le choix de l’activité doit être discuté et décidé conjointement avec eux. De nombreux parents peuvent tomber dans le piège de pousser leur enfant dans un sport ou un loisir qu’ils auraient eux-mêmes rêver de faire ou qu’ils ont pratiqué. Mais fiston n’a pas forcément les mêmes goûts que papa…et aller contre ses envies risque de le bloquer, voire de le dégouter.



Mais alors, faut-il forcer un enfant qui ne veut rien faire ? Le forcer, non. Le pousser, le motiver, l’accompagner, oui. Car souvent, ce n’est pas la pratique du sport ou du loisir en lui-même qui bloque l’enfant, mais plutôt l’appréhension, la peur « d’être nul », la crainte de l’inconnu... Il faut parfois insister car le jeu en vaut la chandelle. Car la plupart du temps, une fois rassurés, les enfants sont ravis mais surtout parce que ces activités ont des impacts extrêmement bénéfiques sur leur bien-être et leur développement. Il est aujourd’hui scientifiquement prouvé que l’activité physique augmente les capacités de mémorisation et de concentration. De même, les sports et loisirs permettent aux enfants de se sociabiliser, de gagner en maitrise de soi, en estime personnelle et de d’acquérir le goût de l’effort et du dépassement. Résultats scolaires, comportement, sommeil… s’en trouveront très logiquement améliorés.



Alors, qu’est-ce qu’on fait ?



Danse, natation, gymnastique, escalade, lutte, basket, athlétisme, cirque, musique, théâtre… La liste des activités accessibles aux enfants est immense. Le premier critère, incontournable, sera l’âge du jeune candidat. Quand certains sports comme le football ou le judo sont accessibles dès l’âge de 4 ans, d’autres ne le sont que plus tardivement comme le tir à l’arc. Il est donc impératif de se renseigner auprès des clubs pour éviter les déceptions.



Le facteur déterminant sera l’enfant lui-même, ou plutôt son tempérament. Mais attention à ne pas choisir une activité qui accentuerait un caractère un peu marqué. Un grand timide pourra par exemple apprendre à s’exprimer à travers la musique ou les arts plastiques. Cependant, un sport collectif pourrait l’aider à dépasser sa timidité. Un enfant très nerveux pourra être canalisé par des sports demandant une grande discipline comme le judo et le golf ou par des activités telles que la musique ou le chant. Pour ceux qui se lassent vite, l’athlétisme ou les écoles de cirque sont à favoriser. Les activités changent au cours de la saison et l’ennui n’a pas sa place. Un rêveur améliorera sa concentration avec la pratique du tennis ou de l’équitation. Mais avant de s’engager définitivement, il est souvent judicieux de demander une séance d’essai et éviter ainsi les changements d’avis trop tardifs ! Attention également aux envies de mode, comme le football pour cette année, ou au « je veux faire comme mon copain » ! Déception assurée…



Maintenant, il n’y a plus qu’à aller admirer et encourager tous ces petits sportifs et artistes en herbe !


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces