L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Cinq générations à la tête d’une entreprise


Martin Montbarbon, directeur général de la librairie du même nom, va prochainement être la 5e génération à diriger l’entreprise familiale. Une reprise qui fut comme une évidence chez lui, mais dont l’idée d’une 6e génération n’est ni à l’ordre du jour, ni un objectif. Portrait.

Une entreprise transmise de génération en génération depuis 1864. Martin Montbarbon est directeur général de la SAS Montbarbon, librairie située en centre-ville, et véritable institution culturelle de Bourg-en-Bresse. Mais la particularité de cette entreprise, c’est son histoire familiale perpétuée depuis plus de 150 ans. Martin Montbarbon, fils de Didier Montbarbon, va devenir la cinquième génération de la famille à prendre les rênes de la société. « La librairie a été tenue par maris et femmes, par des frères, et enfin par mon père et son cousin. Moi-même, je vais la reprendre avec ma future femme », retrace-t-il.



Titulaire d’une licence en langues étrangères et diplômé d’une école de commerce, Martin Montbarbon a déjà un pied actif dans l’entreprise familiale. « Philippe Montbarbon, le cousin de mon père, est président directeur général. Il a pris la présidence suite au retrait de mon père », indique-t-il, avant d’ajouter : « au moment du départ de Philippe, je deviendrai à mon tour président directeur général, et ma femme deviendra directrice générale. Cela devrait prendre forme d’ici 2018 ».



Une enfance au milieu des livres



La librairie a été fondée en 1864 par Jean-Marie Montbarbon, qui a reçu à l’époque le brevet de libraire, remis par le Ministre Secrétaire d'État au département de l'Intérieur. La librairie proposait, à ses débuts, en plus des livres, du papier à la coupe et au poids, des porte-plumes, des flacons d’encre et des cahiers d’écoliers. Installée rue Maréchal Foch à sa création, les murs ont depuis bougés à plusieurs reprises. Tout d’abord rue Maréchal Joffre en 1904, puis plus récemment, en 2011, place Carriat. « On a déménagé pour s’agrandir », témoigne Martin Montbarbon. Ainsi, ce sont désormais 700m² qui sont dédiés à la librairie, dont 600m² pour les livres.



Pour Martin Montbarbon, reprendre l’activité paraissait comme une évidence depuis toujours. « J’ai eu la chance de trainer dans les livres depuis ma petite enfance. Après l’école, j’allais à la librairie me poser dans un coin pour faire mes devoirs puis aller piocher des livres », raconte-t-il. Mais ce sont surtout ses expériences scolaires et professionnelles qui ont conforté son choix. « Pendant mes études, j’ai eu l’occasion de faire divers jobs d’étudiant qui m’ont conforté dans l’idée que vendre du livre était plus noble que de vendre autre chose ».



Bientôt marié à sa compagne, Émilie Jaeger, dont la cérémonie aura lieu à la fin du mois, le couple n’a pas encore d’enfants. Mais lorsque ce sera la cas, Martin Montbarbon n’a pas pour obsession de faire perpétuer la tradition familiale. « La 6e génération c’est bien, mais le plus important c’est d’être heureux et de s’épanouir dans ce que l’on fait. Ils feront comme ils veulent », défend-il. En attendant, c’est un nouveau chapitre va prochainement s’ouvrir chez les Montbarbon.


Twitshot
Commentaires

1 commentaire

En pleine nature
Je suis surprise par la tournure de cette phrase : "Bientôt marié à sa compagne, Émilie Jaeger, dont la cérémonie aura lieu à la fin du mois, le couple n’a pas encore d’enfants. " Problème de relecture sans doute ...
Répondre


Petites annonces