L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Des princesses en baskets pour faire sourire les enfants du Sénégal


« Courir pour Offrir » est le leitmotiv de deux jeunes femmes de l’Ain qui se lancent à corps perdu dans une course humanitaire au profit des enfants du Sénégal.

Il y a princesse Marjorie, la brune, dynamique maman de trois garçons et princesse Nelly, la blonde, à l’origine du projet, elle aussi maman d’une fille et d’un petit homme. Tout commence en 1997. Marjorie et Nelly se rencontrent sur les bancs du lycée. Elles sont alors en classe de seconde et se lient rapidement d’amitié. Vingt ans plus tard, ce lien qui les unit les lance dans un projet un peu fou : participer à la « Sénégazelle », une course à pied solidaire, 100% féminine et se déroulant au Sénégal.



Quand Nelly propose à Marjorie cette idée, c’est un grand « oui » qui jaillit presque instantanément. Il ne leur faudra pas plus d’une demi-journée pour lancer l’affaire. Elles se préinscrivent dans la foulée. « On a pas tardé. Quand on fait traîner, on risque de laisser tomber », sourient-elles. Organisées et la tête sur les épaules, ces deux princesses de 34 ans créent une association baptisée « Courir pour Offrir », permettant de centraliser les dons et d’organiser des événements pour financer leur aventure. « On a fait le marché de Noël de Curtafond, on vend des stylos, on distribue des flyers. La discothèque "La Suite" nous a permis d’organiser une soirée sur le thème de la course. On devrait remettre ça bientôt. Et puis, nous aurons un stand, gracieusement prêté, dans la galerie de Cap Emeraude les samedis 21 janvier et 4 février ». Leur projet de stage de savate forme va aussi pouvoir aboutir. La recherche de salle a été un peu compliquée. « Les collectivités ne prêtent pas facilement », déplorent les deux sportives. Ce sera donc le 29 janvier à la salle des sports d’Attignat. « On a un professionnel de savate qui fera des initiations contre une petite participation de 5 euros », dévoilent-elles.



« On y va pour se prendre une grande claque »



La course, elle, se déroulera du 8 au 16 avril 2017, dans la très belle région du delta du Sine Saloum, située à 200 kilomètres au sud de Dakar. Au total, cinq journées de course à pied sont prévues. Le départ se fait le matin, à 8 heures, pour des étapes comprises entre 8 et 14 kilomètres. L’après-midi est consacrée à la distribution du matériel aux enfants et aux échanges. 20 000 élèves devraient bénéficier de cet élan caritatif. « Il y a aussi un classement sportif sur la course, mais nous, on y va pas du tout pour ça », avouent-elles. Et même si les filles sont des sportives aguerries, pratiquantes de course à pied, de judo pour Marjorie et de basket-ball pour Nelly, elles avouent redouter un peu la chaleur. Mais ce qui leur importe, c’est l’enjeu de ce projet. « On va pouvoir aider des enfants dans leur éducation, partager un peu de leur quotidien. C’est une formidable école de la vie ». Pour Marjorie, il n’y a pas de doute : « on va revenir changer de ces huit jours en Afrique ». Elles attendent donc le départ avec impatience. « Pouvoir allier l’aide humanitaire, le sport et notre amitié, c’est une chance inouïe », s’exclament-elles. Bon vent les gazelles !



Appel aux dons

Marjorie et Nelly ont besoin de vous pour offrir un maximum de bonheur aux enfants qui les attendent. Cartables, trousses, stylos, cahiers, ardoises… et participations financières seront des aides précieuses à la réalisation de leur aventure humanitaire. Elles sont joignables via leur page Facebook « Courir Pour Offrir - Senegazelle 2017 ». Une cagnotte en ligne est également ouverte à l’adresse suivante : www.leetchi.com/c/projets-de-courir-pour-offrir, permettant le versement de dons de manière sécurisée.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces