L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Françoise Patringeon peintre autodidacte Au Caveau des Artistes

  • Françoise Patrigeon à l’affiche
  • Françoise Patrigeon à l’affiche
  • Ses deux petites-filles peut-être?
  • Une huile derrière la fenêtre
  • Françoise Patringeon répondant à Régis Matin
  • Deux nus en pastel sec
  • Une autre danse des canards
  • Petits jardins en mode estampes
  • Naissance des étoiles en pastel sec
  • Une huile d’un petit mec

« Reflets et transparence » : Huiles, pastels et estampes



Née le 5 mai 1952 à Douai (Nord), Françoise Patringeon, comme elle le dit elle-même « est un professeur de physique à la retraite mariée, avec 3 enfants, 2 petits-enfants, un poisson rouge et une grosse minette »… Dans sa profession, elle a toujours aimé trouver des « astuces » pour faire passer un message, un savoir, une émotion…L’art est un excellent moyen pour y arriver. Passionnée de peinture, elle peut, depuis que la retraite a sonné pour elle, prendre tout son temps pour raconter des histoires à travers ses tableaux. Cette artiste autodidacte dans la technique de la peinture à l’huile, a découvert plus récemment le pastel sec et l’estampe, deux techniques plutôt contraignantes. Après diverses escapades dans plusieurs villes du monde (New York, Pékin, Séoul, Bruxelles…), c’est au tour de Saint-Claude d’accueillir les œuvres de Françoise Patrigeon au Caveau des Artistes durant le mois de juin avec une exposition toute en « reflets et transparence ».



Vivant à Houilles dans les Yvelines, elle vient avec son mari depuis des décennies dans notre Haut Jura aux Molunes, car le couple y possède une maison plus exactement du côté de la Combe de Laisia… Ce sont donc des Jurassiens d’adoption et adoptés, plus des « ratraits ». « De nombreuses régions mêlent à ravir les lumières et les couleurs. Ma préférence va à celles qui offrent des horizons lointains, des ciels aux couleurs douces, de la transparence dans les éléments, des scènes de vie, de la lumière… J’essaie de rendre au mieux l’immensité des paysages par le choix des formats de mes toiles ». « Je voudrais que chacun de mes tableaux fasse vibrer une corde, raconte une histoire, qu’il soit le début d’un voyage. J’aime la douceur, l’insolite… Ce que j’aimerais avant tout, c’est arriver à représenter l’émotion du monde qui nous entoure : émotion devant un enfant, face à un paysage… Nos yeux d’adulte voient, mais nous perdons souvent le regard des enfants. Merci à mes petits-enfants de me permettre de garder cette vision de tendresse"… » Françoise aime bien travailler en musique ou en chansons. Elle cherche souvent des sujets différents, et il lui arrive parfois de se lever la nuit, ne trouvant pas le sommeil, et de laisser aller son imagination du moment sur la toile. « Mais je ne mène pas plusieurs sujets différents à la fois, j’en mène un seul, que je prends, que je repose et que je reprends ensuite…Je peux peindre à partir d’un poème, d’une chanson, d’un évènement quelconque, d’un livre, d’une personne, d’attitudes d’enfants, qui sont vraiment extraordinaires. »



« Exprimer ses pensées et ses émotions par le biais de la peinture, nous communiquer sa façon de voir le monde au travers d’un mode artistique telles sont les intentions de Françoise Patringeon notre hôte de ce soir. Voyons avec nos yeux d’adultes, nous suggère-t-elle, mais regardons si possible avec ceux d’un enfant permettant d’y ajouter tendresse et pureté. Ce sont en effet des émotions qui créent le déclic du peintre pour commencer son œuvre et qui se transmettent à celui ou celle qui contemple son art. »



Telle est la définition de Régis Martin adjoint à la Culture de Saint-Claude, de Françoise Patringeon…


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces