L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


L'Ainvité de la semaine - Jessica Richard, une gendarme divonnaise sur le Tour


En poste à Divonne-les-Bains, Jessica Richard fait partie des 12 gendarmes sélectionnés sur tout le territoire français pour couvrir le Tour de France. Elle sera présente en tête de la Caravane mais également sur les villes-étapes. Une aventure qu’elle compte bien vivre pleinement. Rencontre.

Elle sera la représentante de l’Ain sur le Tour de France. «Quelle pression !», sourit Jessica Richard. À 27 ans, la gendarme de Divonne-les-Bains va rejoindre la grande famille du Tour de France, et ce, dès le 6 juillet, au départ de Bruxelles. En effet, depuis 1903, la gendarmerie participe à la sécurisation de la Grande Boucle mais aussi à la caravane publicitaire. 12 gendarmes sont chargés de délivrer des messages de prévention tout en présentant leurs métiers.



Une mission sur laquelle Jessica Richard s’est aussitôt positionnée. «C’est un appel national à volontaires. Ensuite, il y a des sélections sur dossier et des entretiens à la Direction générale de la gendarmerie. C’est quelque chose que j’ai toujours eu envie de faire. Représenter la gendarmerie sur le Tour de France qui est un événement sportif très prestigieux, sur le plan international, c’est une fierté pour moi. Et aller au contact des gens, avoir une autre approche avec la population que celle que l’on a au quotidien, c’est très intéressant», détaille-t-elle.



Il faut dire que son parcours professionnel fait de la divonnaise un véritable exemple pour des jeunes ayant envie de rejoindre les rangs de la gendarmerie. Alors qu’aucun membre de sa famille ne travaille dans le secteur militaire, Jessica Richard, originaire des Vosges, découvre sa voie au détour d’un forum lycéen. Ni une, ni deux, elle comprend d’office que son avenir se fera en bleu.



«Ça sera une superbe expérience humaine»



«Je suis rentrée en gendarmerie il y a 9 ans, aussitôt après mon bac. J’ai été gendarme adjoint volontaire, puis j’ai eu le concours, fait l’école, passé 4 ans dans le Tarn, j’ai passé mon concours de sous-officier, j’avais choisi la région Rhône-Alpes et je suis arrivée il y a 4 ans à Divonne-les-Bains, que je ne connaissais pas du tout. Mais je m’y plais beaucoup et je compte y rester», résume-t-elle en quelques phrases.



Venant également d’obtenir le diplôme de police judiciaire, elle compte bien mettre en avant les possibilités de carrières offertes par la gendarmerie. «En plus de faire de la prévention lors de l’étape, avec des messages de sécurité par rapport au passage de la Caravane, et de distribuer quelques goodies, nous aurons des missions de recrutement notamment sur les villages-étapes. Nous présenterons et expliquerons notre métier. C’est pour cela que nous sommes 12 gendarmes différents. J’ai commencé par le plus bas, ça permet de montrer que même si l’on n’a pas tous les diplômes nécessaires, la gendarmerie peut apporter une évolution de carrière», confie-t-elle.



Dans plus d’un mois, elle représentera donc la gendarmerie à travers toute la France. «Ça sera un sacré rythme tous les jours mais ça sera une superbe expérience humaine, pleine de rencontres !»


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces