L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


La panoplie du parfait écolier


Les vacances se terminent et la rentrée pointe son nez. Outre la fameuse liste de fournitures demandée par l’établissement scolaire, certains achats et décisions s’imposent pour que l’enfant effectue sa rentrée sous les meilleurs auspices. Explications.

Le cartable



Trouver le juste milieu entre ergonomie et flocage du héros favori est un véritable défi. Pour ne pas abîmer le dos de l’écolier, l’Éducation nationale recommande de ne pas dépasser 10% du poids de l’enfant. Un conseil trop souvent négligé et qui a des conséquences sur les cartilages de croissance, porteurs du poids excessif. Pour mieux répartir ce dernier, les bretelles du cartable doivent être larges et pas trop longues. En effet, porté bas, le cartable tirera sur les épaules et augmentera sa charge. Là encore, la colonne vertébrale sera mise à mal. Ainsi, les sacs en bandoulière seront évités pour ne pas favoriser un déséquilibre osseux ou musculaire. Toujours dans le but d’éparpiller le poids, mieux vaut choisir un cartable à deux ou plusieurs compartiments, celui le plus proche du dos accueillera les livres les plus lourds tandis que celui le plus éloigné, les fournitures légères. 



Objet maltraité par excellence, le cartable doit être solide. Des renforcements dessous et sur les angles éviteront probablement un nouvel achat en cours d’année. Enfin, un tissu imperméable évitera bien des surprises. Côté sécurité, si l’écolier prend le bus ou doit marcher quelque peu pour regagner le domicile, des bandes réfléchissantes sur le cartable lui permettront d’être vu lorsque les jours raccourcissent.



Conseil : Le cartable à roulettes est la solution idéale. Tout du moins en apparence. Car celui-ci pèse indéniablement plus qu’un cartable classique et surtout, il oblige l’écolier à tenir son dos en torsion. À éviter donc. 



Les fournitures



« Un cahier format 24×32, 192 pages, petits carreaux et son protège-cahier rouge. » Chaque année les listes de fournitures scolaires sont précises. Avant de se lancer dans la course à la consommation, pensez à effectuer le tri des petites fournitures encore utilisables et cachées au fond du bureau ou du cartable. Une fois la liste d’achat définie, plusieurs solutions sont envisageables : la pragmatique et sa commande sur le web, la confortable et son dépôt de liste à la papeterie la plus proche et enfin, la classique et son détour au supermarché. C’est le moment de profiter des lots proposés et de stocker pour le reste de l’année. 



Surligneurs, correcteurs, feutres, colles… De nombreuses fournitures contiennent des solvants, métaux lourds et autres éléments chimiques. Attention à lire la liste des composants et pourquoi pas, à opter pour des fournitures bios, évitant une pollution inutile à l’enfant. En effet, souvent mis à la bouche, les petites fournitures ne sont pourtant pas dénuées de produits toxiques. C’est le cas de la gomme. Seule la blanche en caoutchouc non teinté est sans risque. 



Astuce : Pour aller plus loin dans une démarche environnementale, pensez à privilégier les outils en bois ou en métal non vernis et non colorés, plutôt qu’en plastique. Enfin, évitez les fournitures comportant un étui inutile. 



Les vêtements



L’habit ne fait pas l’écolier. Pourtant, l’apparence est déjà très importante dès les classes de primaire. Sans tomber dans l’asservissement du paraître, il faut avouer que chacun garde encore le souvenir du plaisir de la nouvelle tenue achetée spécialement pour la rentrée. Ne serait-ce qu’un haut nouveau pour ne pas casser la tirelire. L’important : des vêtements confortables et pratiques pour favoriser son bien-être mais aussi son autonomie. Le jour J, le réveil est parfois compliqué. Pensez à habiller l’écolier après le petit-déjeuner pour éviter la tâche de confiture et donc le stress de la recherche d’une nouvelle tenue.



Pour les rentrées en maternelle, des chaussures à scratch, des étiquettes avec son prénom sur les vêtements et une tenue de rechange sont indispensables avant même de penser « look de rentrée ».



Astuce : Optez pour le tatouage éphémère. Colorés, ludiques et surtout hypoallergéniques, les tatouages éphémères peuvent compléter leur look de rentrée. Comme un souvenir de l’été, discret et amusant pour l’enfant, c’est le petit plus de l’écolier branché.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces