L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Les échos de “La Forestière” : Who will be the king ?

  • Un travail d'équipe - La classe de seconde "Création et Culture Design"
  • Un travail d'équipe - La classe de seconde "Création et Culture Design"
  • Liliane Maissiat, Jérôme Bey et Daniel Gindre avec les professeurs
  • Une autre idée du Trophée.
  • Un autre projet déjà proto-typé
  • La classe de seconde "Création et Culture Design".
  • Trophée Femme et Homme
  • Un premier projet  en dessin

La course s’internationalise en créant un challenge européen



Au plan des nouveautés pour l’édition 2017, l’assemblée générale de la Forestière de début novembre à L’Espace Loisirs d’Arbent avait déjà quelque peu défloré le sujet. La 27ème édition de cette course mythique verra donc la mise en place d’un challenge annuel international de quatre épreuves marathon féminines et masculines, avec une course La Sella Ronda à Val Gardéna dans les Dolomites italiennes en juin, avec la MB Race de Combloux à Mégève en juillet, une autre course avec le Grand Raid dans le Valais suisse à Verbier en août et enfin La Forestière en septembre. Les classements se feront en individuel sur les quatre épreuves par addition de points attribués en fonction du rang obtenu sur chaque site, celui qui aura le plus de point sera déclaré vainqueur du challenge, soit sur une distance totale de 450kms et 20.000 m de dénivelé positif. Tout à fait grandiose et international.



Pour sanctifier cet évènement, les dirigeants de la Forestière ont émis le désir de remettre à chaque vainqueur femme et homme à l’issue des quatre courses de ce challenge, un trophée en dur, qui se transmet de vainqueur en vainqueur chaque année, comme cela se fait en rugby avec le bouclier de Brennus, afin de bien solenniser l’évènement. Pour les récipiendaires, l’instant devra être magnifique et marquant, car il s’agit de vaincre à l’issue de quatre défis gigantesques. Et pour élaborer et fabriquer ce Trophée, Jérôme Bey Président de La Forestière et Daniel Gindre Vice-président et leur équipe ont eu l’idée de demander au Lycée Arbez Carme d’Oyonnax de leur proposer des projets. C’est la classe du professeur Virginie Subtil, qui a été chargée de celui-ci, car étant une classe de seconde «Création et Culture Design», ouvrant vers un BAC de ce type. «Dans cet enseignement les élèves découvrent une pratique et une culture de la conception, en se confrontant aux univers complexes du design et des métiers d’art, par des approches exploratoires et expérimentales diverses et complémentaires». Les différents ébauches ou avant-projets nous ont été soumis dans une réunion au Lycée en ce jeudi 9 février. Sur ces derniers en dessin ou en prototype, on retrouve en commun, des montagnes, des roues dentées, ou des empreintes de pneus de vélo, et les logos des différentes courses et pays…



Mme. Liliane Maissiat maire d’Arbent et supportrice de la première heure de l’épreuve participait en voisine à cette première mise en lumière des projets. Six possibilités ont émergés des différentes équipes de cette classe, aussi audacieuses les unes que les autres. En effet le choix sera difficile, tant l’imagination et la créativité de nos jeunes élèves sont grandes. Mais il faudra bien les départager et finaliser le projet retenu avant le mois de mai, car il sera grand temps alors de passer à la phase de réalisation effective, pour que le trophée soit fini en septembre.



Daniel Gindre in fine exhorte de se porter dès ce lundi matin sur le site de « La Forestière », afin d’y découvrir le teasing de l’évènement. Donc exécution et bonne route…


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces