L'Ainpact

Que lire cet été ?


À lire absolument, coup de cœur du libraire, conseil d’un ami, présentation alléchante à la librairie… Il existe de nombreuses raisons de succomber à l’ouverture et à la lecture d’un livre. L’été, saison du farniente, de la détente et du temps libre, est propice à cette délectation. L’Ainpact vous livre les derniers coups de cœur de la rédaction.

Coups de cœur de la rédaction

Que lire cet été



Le polar



Que ceux qui souhaitent revivre l’expérience unique des « Dix petits nègres » se jettent sur ce polar ! Mais « Les sept morts d’Evelyn Hardcastle » de Stuart Turton va encore plus loin. Il mélange aussi bien les univers du Cluedo, d’Hercule Poirot, de la série Downton Abbey et du film « Un jour sans fin ». Rien que ça !



En effet, tout commence à un bal masqué, celui de la famille Hardcastel, dont la fille Evelyn est retrouvée morte. En pleine époque victorienne, dans un huit clos bourgeois, Aiden Bishop, le protagoniste principal va revivre cette même journée 8 fois, dans la peau de différents invités. Et ce, afin de tenter de sauver la pauvre Evelyn. Une invitation au bal et un plan des lieux incite le lecteur à se lancer dans l’énigme et l’ambiance.



Astucieux ! 



Le féministe



« Panthéon, Histoire, mémoire : où sont les femmes ? », résume la couverture. « Ni vues ni connues » du collectif Georgette Sand est sorti en mars dernier. Et le projet a du pain sur la planche. Car si seules quatre femmes sont au Panthéon, que selon les manuels scolaires d’Histoire, celle-ci a été faite à 90 % par des hommes, -des grandes découvertes aux arts en passant par la politique-, que leur rôle est bien souvent minimisé… Le collectif féministe a voulu remettre un peu de lumière sur elles. Du moins pour 80 d’entre elles dont le portrait est tiré à la mode « Georgette », oscillant entre humour et pédagogie. Artistes, intellectuelles, femmes de pouvoir, militantes, scientifiques/exploratrices, méchantes et religieuses, toutes ne sont pas des modèles mais cette fois aucune n’a été zappé par la grande Histoire.



Brillant !



Le tout-petit



Mignonitude assurée. Adapté aux tout-petits dont les parents sont prêts à lire des histoires et à les mettre en scène à chaque lecture, « L’enfant et la baleine » de Benji Davies est aussi poétique par ses dessins que par son histoire. Celle-ci raconte la rencontre entre Noé, vivant seul avec son père et leurs 6 chats au bord de la mer, et une baleine. Un matin, alors que l’orage à secouer la mer la nuit précédente, l’enfant tombe sur cette petite baleine échouée.



Il la ramène chez lui et tous deux nouent une relation particulière. 

Coup de cœur !



Le prix littéraire



Goncourt, Renaudot, Medicis, Femina, de l’Académie Française… En septembre, les prix littéraires se dévoilent à la chaîne. Une fois l’été venu, les vacances permettant l’oisiveté et la lecture, il est difficile de savoir sur lequel se pencher. Eh bien cet été, on choisit le prix Goncourt 2018 : « Leurs enfants après eux », second roman de Nicolas Mathieu.



Roman réaliste, miroir d’une époque, il s’attèle à dresser les portraits de jeunes adolescents grandissant en zones périurbaines, dans l'est de la France dans les années 1990, le tout dans un contexte de la désindustrialisation. « Un livre social tout à fait contemporain [dans lequel] Nicolas Mathieu est très habile dans la restitution du langage des jeunes », pour Bernard Pivot. « Roman d’une beauté crépusculaire », pour les Inrocks. 



Le loveur



C'est l'amour à la plage, aouh cha-cha-cha ! Forcément avec le sable chaud, le soleil au zénith et le repos estival, l’été donne des envies de romances. Il y a les classiques, de « Belle du seigneur » à « Autant en emporte le vent » en passant par « Les Hauts de Hurle-Vent » ou « L’écume des jours »… Et il y a les petits derniers. La romance de Liane Moriarty en fait partie. Et en matière de lecteurs, elle a peu à envier à ses aînés. En effet, sorti en janvier dernier, « Un peu, beaucoup, à la folie » en a déjà conquis 2 millions !



Après le sympathique « Secret du mari », l’auteure australienne emmène le lecteur à un étrange barbecue entre trois couples. Amitié, non-dits, secrets… Les couples se tendent page après page, la narration aussi. 



Le politique



Difficile de passer à côté. Et si le best-seller de l’été était politique ? Sorties fin juin, les « Passions » de l’ancien Président de la République aux éditions de l'Observatoire battent des records de vente. Plus de 100 000 exemplaires ont déjà trouvé lecteur à leurs pages. Nicolas Sarkozy assure y être « très personnel » et de s’exprimer « avec franchise » sur ses souvenirs politiques.



Si ce dernier joue la carte de celui qui s’est définitivement retiré de la vie politique, et ce, sans « haine pour personne », en réalité nombreux en prennent une, en passant. Bernard Kouchner, François Fillon, Martin Hirsch, Jean-Pierre Jouyet, Dominique de Villepin ou encore François Bayrou, ils trouvent une place toute particulière dans son récit, a contrario des affaires auxquelles l’ancien chef d’État est mêlé. 



L’adolescent



Un western galactique, c’est pas commun ça ! Pourtant, « Fark West » de David Gallais ne possède pas de Clint Eastwood spatial mais un personnage bien atypique : Rubens. Il n’est « pas taillé pour la vie sur Fark : trop maigre, trop faible pour ce caillou déserté qui n’abrite que les rebuts de la société. Alors, que vient-il faire sur cette planète malfamée ? » Ce dernier sera épaulé d’une armée de mercenaires à la personnalité bien trempée. 

Lauréat du grand prix 404 Factory, le roman multiplie les clins d’œil à l’univers geek et aux années 90, de Batman à Star Wars en passant par les jeux vidéo. 



La BD



En plus de faire voyager son lecteur en plein cœur de l’Afrique équatoriale, « Malaterre » de Pierre-Henry Gomont présente la figure du père avec une ambivalence absolue. En effet, Gabriel Lesaffre est coureur, menteur, buveur, noceur... Épris de liberté, il ne supporte pas l'autorité. Mais un jour, il tombe amoureux d'une lointaine cousine, Claudia. Coup de foudre, mariage, trois enfants : Gabriel se laisse séduire par les charmes de la vie de couple et les délices du confort bourgeois. Mais ses vieux démons se rappellent à son bon souvenir. Il s'ennuie, plaque tout, s'envole pour l'Afrique, reste cinq ans sans donner de nouvelles. Puis il réapparaît, fidèle à lui-même. Mêlant manipulation, persuasion et belles promesses, il obtient la garde de Mathilde et Simon, les deux aînés, et les emmène avec lui en Afrique équatoriale. Pour ces deux jeunes ados, une nouvelle existence commence : ils découvrent l'Afrique et une vie « festive, bigarrée, frivole et un peu vaine ». Mais ils doivent aussi supporter les incessants problèmes d'argent de leur père, héritier d'un domaine qu'il est incapable de gérer, et son penchant insurmontable pour la boisson.



Une histoire familiale déchirante, bien servie par des dessins aux services des émotions humaines. 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer