L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


A LA RENCONTRE D’UN SAVOIR FAIRE LOCAL - L’héliciculture, version passion

  • Au milieu de ses parcs richement végétalisés, David Verger élève plus de 150 000 escargots
  • Au milieu de ses parcs richement végétalisés, David Verger élève plus de 150 000 escargots
Depuis 2020, David Verger se dévoue jour après jour au bien-être de ses escargots, des gros gris venus tout droit d’Agen, élevés dans des conditions optimales. La saison débute, David Verger ne compte plus ses heures.

« J’ai été très longtemps responsable d’un négoce en matériaux et j’ai ressenti le besoin de changer de voie, de trouver une profession qui se rapproche de mes valeurs, explique David Verger. Je suis très attaché à la nature et c’est naturellement que je me suis tourné vers l’héliciculture. Le gros avantage de cet élevage c’est qu’il ne demande que très peu d’investissement financier au départ ». C’est ainsi que naquit son entreprise, les escargots du Verger, en 2020. 

Les 150 000 escargots accueillis chaque année sont répartis dans trois parcs de 200 m2 chacun dans lesquels pousse une végétation luxuriante et variée : « J’ai la très grande chance de pouvoir élever mes escargots dans un cadre exceptionnel puisqu’ils se trouvent à proximité immédiate des plantes aromatiques et médicinales d’Anaïs Renoud. Les variétés présentes dans les parcs sont donc nombreuses et bénéfiques au bien-être des animaux. Je complète chaque jour ces repas par une alimentation spécifique et un arrosage quotidien ». Une plus-value supplémentaire pour cet éleveur qui œuvre au quotidien en répondant au cahier des charges de l’agriculture bio : « Je suis le seul dans le département à faire ça, souligne l’héliciculteur. J’ai choisi cette voie par respect des escargots et par exigence de la qualité ».

C’est dans un cadre naturel exceptionnel que les escargots passent six mois de l’année. à leur arrivée, ils ne mesurent que 2 à 3 mm pour atteindre 45 mm de diamètre et 20 g à leur maturité : « Ils sont vraiment minuscules lorsque je les récupère. D’ailleurs, une fois installés dans leurs enclos, je n’y mets plus les pieds afin de ne pas les écraser. Ils disparaissent complètement dans la végétation et il est impossible de les voir ». 


De l’élevage à la transformation : un travail mené par David Verger de A à Z

Une fois les escargots arrivés à maturité, David Verger les récolte avec le plus grand soin : « Je les vérifie tous afin de m’assurer qu’ils sont bien matures. Hors de question de ramasser des escargots encore juvéniles ! » Les escargots jeûnent alors pendant une dizaine de jours avant d’entrer en hibernation forcée grâce à la ventilation. Vient alors une période intense de transformation pour David : « Dans un laboratoire, j’élabore de nombreuses recettes, comme les bien connues coquilles mais également les croquis, les feuilletés, les terrines ainsi que des escargots-apéritifs en sauce salade. De plus, j’ai imaginé une recette de saucisses bio composées en partie d’escargots qui trouvent toute leur place sur les barbecues ! » Tous les produits sont élaborés pour les fêtes de fin d’année, période-phare dans la consommation d’escargots. Ils sont toutefois disponibles toute l’année auprès des revendeurs partenaires et de David Verger lui-même : « Il suffit de me passer un coup de fil et nous nous arrangeons pour que le client vienne récupérer sa commande directement sur l’exploitation ». 


Partage de passion

Durant l’été, les curieux peuvent venir visiter l’exploitation en soirée. « J’organise des visites de l’élevage ainsi que des dégustations de produits en juillet et en août. Ces dates sont annoncées sur ma page facebook  Les Escargots du Verger. Sinon, il ne faut pas hésiter à me contacter par téléphone ! »


Les Escargots du Verger

E.S.A.T de Treffort Chemin des Grandes Communes - Treffort Cuisiat 01370 VAL REVERMONT

Téléphone : 06 83 27 32 98

www.lesescargotsduverger.com


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces