L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


A LA RENCONTRE D’UN SAVOIR FAIRE LOCAL Les artisans bouchers, un savoir-faire en héritage

  • Didier Daujat, Jean Bouiller et Christian Duclos
  • Didier Daujat, Jean Bouiller et Christian Duclos
  • Gérard Bozon,et les 2 co-présidents, Jean Bouiller et Didier Daujat
  • Les députés Xavier Breton et Stéphane Trompille étaient présents
  • La cuisson de la cuisse de boeuf et des rôtis
  • La cuisse de boeuf est prête
Depuis leur retrait du Salon de la Gastronomie en 1998, les artisans bouchers de l’Ain n’avaient plus de manifestations lors desquelles ils pouvaient exposer leur savoir-faire devant le grand public. Leur chambre syndicale, la CFBCT de l’Ain, a organisé, le 16 septembre dernier, une grande fête de la boucherie dans les locaux de la boyauderie Christian Duclos. Plus de 400 personnes ont participé à ce regroupement. Un succès qui en appelle à une reconduction, en visant, avec un peu plus d’ambition, un public encore plus vaste.

Jean Bouiller, le président de la chambre syndicale des artisans bouchers, reconnait bien volontiers son erreur. « En mars 2021, lors de notre dernière A.G., Didier Daujat a été élu co-président. Il a souhaité organiser cette fête de la boucherie et le C.A. l’a suivi. J’étais sceptique, presque réticent, mais je dois m’avouer complètement convaincu aujourd’hui ». Il y a de quoi, car on a senti chez les participants une joie non dissimulée de se retrouver et de célébrer les vertus de la boucherie traditionnelle. Les polémiques très médiatisées, il y a quelques années, ont beaucoup touché les bouchers qui se veulent gardiens d’un savoir-faire historique. « On mange de la viande depuis la nuit des temps, et ça continuera » déclare Jean Bouiller. « Certes, il y a des élevages intensifs, peu nombreux. Mais ce n’est pas notre façon de voir les choses. Le boucher achète ses bêtes chez un éleveur, souvent local, qu’il connait. La viande est complètement conforme à la qualité bouchère. Il n’y a que chez le boucher que vous pouvez acheter le morceau que vous voulez, préparé comme vous le désirez. Cette fête est aussi destinée à ce qu’on soit mieux connus et plus respectés par l’ensemble de la population ». Ce doit être déjà un peu le cas, témoin la stabilisation du nombre de boucheries dans le département, après des années de baisse. Autre signe encourageant, le nombre croissant d’apprentis auprès des artisans bouchers. « Les jeunes découvrent qu’on peut avoir une vie agréable et bien rémunérée dans les métiers de bouche ». Christian Duclos, le dynamique responsable de la boyauderie BCD, ne cachait pas son plaisir de faire découvrir les locaux de son entreprise aux participants à cette soirée. Co-président de l’USBPA, il avait invité quelques joueurs de l’équipe qui allait s’imposer le lendemain à Agen. Tout le monde s’est ensuite regroupé autour du barbecue pour déguster la cuisse de bœuf de 50 kg préparée par Jean-Michel Guillemot, artisan traiteur dans le beaujolais et au restaurant du foirail à Bourg-en-Bresse. Un beau morceau, complété par 50 kg de rôtis de faux-filet. Une vraie fête de la viande !


La chambre syndicale des artisans-bouchers, bouchers charcutiers, traiteurs de l’Ain (CFBCT)


Créée en 1926, la CFBCT de l’Ain regroupe actuellement 73 des 110 boucheries que compte notre département. Elle n’a connu, en 95 ans d’histoire, que 7 présidents. Joanny Foeillet, boucher à Pont-de-Veyle fut le premier. Lui ont succédé M. Bollard boucher à Villereversure, de nouveau Joanny Foeillet, puis Charles Martin de Bourg-en-Bresse. En 1959, c’est Marcel Bois, boucher à Villars les Dombes qui assume la charge, avant de laisser la place, en 1977, à Louis Bertrand de Bourg-en-Bresse. Jean Bouiller, boucher à Oyonnax, rentre au conseil d’administration en 1968, et devient président en 1989. Lors de l’AG en mars 2021, Didier Daujat, boucher à Viriat, a été élu co-président, une responsabilité partagée pour préparer l’avenir.



Elodie Barontini de Montagnat, lauréate du concours régional

Du 14 juin au 02 juillet 2021, la fédération régionale des artisans bouchers Auvergne Rhône-Alpes a organisé un jeu concours basé sur un questionnaire à choix multiple. C’est Elodie Barontini de Montagnat qui s’est montrée la plus perspicace et qui a remporté le premier prix, un magnifique barbecue, type Marcel, de la marque Aluvy.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces