L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


A LA RENCONTRE D’UN SAVOR FAIRE LOCAL - L’atelier 1538 réinvente le sapin de Noël


La toute petite forêt se découvre depuis la rue du Calidon. Forêt minuscule certes puisque constituée de quelques éléments, mais suffisante pour attirer le regard des automobilistes circulant entre la rue de la Chambière et le rond-point du même nom. Ces sapins métalliques ne prétendent pas à un quelconque titre de royauté comme leurs congénères à aiguilles. Mais, le succès faisant, ils se retrouvent désormais dans les intérieurs bressans. Acceptant toutes les décorations traditionnelles de Noël, ils peuvent aussi devenir, le reste de l’année, une décoration extérieure originale.

Travailler avec un jeune, son fils de surcroît, présente quelques avantages qu’il eût été dommage de ne pas profiter. C’est ce que pense Serge Guy aujourd’hui. Au départ ouvrier dans la métallerie – serrurerie – chaudronnerie, il s’était lancé dans l’entrepreneuriat avec un associé. Ensuite, s’étant retrouvé seul dans l’entreprise qui s’appelait alors MSGS, il a accueilli son fils qui venait de réussir son bac pro, dans la même spécialité. Même métier, mais pas la même approche. La génération internet a envie de dépoussiérer les anciennes pratiques. Marvyn, le fils, n’a pas eu besoin d’insister longtemps pour convaincre le père de s’ouvrir davantage vers la clientèle des particuliers. Et  pour y parvenir, se créer une image et une accroche forte. Le fils a l’idée du sapin de Noël métallique, « j’ai cherché, je n’ai trouvé cela nulle part ailleurs », le père réalise le dessin et le concept, « autrefois, j’avais fabriqué le même en carton une année où je n’avais pas eu le temps d’acheter un sapin de Noël  pour mes enfants ». Les premiers sapins métalliques sont réalisés en décembre 2020. En trois semaines, le succès est suffisamment significatif pour que l’opération soit renouvelée cette année. Entretemps, MSGS est devenu L’Atelier 1538 (*).


Des sapins, et toute une gamme de mobilier de style industriel


La gamme des sapins se décline en 3 tailles et 2 modèles. Le modèle 6 faces, de 1,30 m de haut, est le plus vendu, certainement à cause de sa densité, plus proche de celle du sapin naturel. Les sapins à 4 faces se présentent sous 3 tailles : le "Mignon" de 30 cm qui se transforme en belle déco de table ou de meuble, le "Standard" de 1,30 m, et le "Grand" de 1,90 m qui remplit bien un angle de la pièce. Chaque face est découpée au laser par une entreprise spécialisée de Mâcon, et s’emboîte avec les autres. Démontable, le sapin est ainsi aisément transportable. Sur chacune des faces, des trous et des encoches permettent de fixer les décorations traditionnelles de Noël, et chaque sapin est surmonté d’une étoile. L’illusion est parfaite ! A noter que, posés à l’extérieur, les sapins métalliques rouillent avec le temps, ce qui plaît à certains acheteurs. Mais cet inconvénient peut être supprimé en appliquant une peinture ou un vernis. Leur succès est d’autant plus important que les tarifs sont très abordables. Guère plus chers que les arbres naturels, ces sapins métalliques pourront être utilisés de nombreuses années : économies garanties. Et venir les chercher directement à l’atelier permet de bénéficier d’une réduction de 20% par rapport aux tarifs de l’e-boutique. Serge et Marvyn sont satisfaits du niveau des ventes. Une commande va partir pour Paris prochainement. Un restaurant situé au cœur de la zone commerciale de la Neuve a passé commande pour sa déco de table pour Noël. Un autre restaurant, au nord-est de Bourg-en-Bresse, va être quant à lui réaménagé en mobilier de style industriel. C’est la grande spécialité de l’Atelier 1538. « Avec mon fils, on a décidé de s’orienter vers la fabrication de mobilier type industriel, mélange de bois, d’acier, voire de verre, autant pour l’intérieur que pour l’extérieur. Ainsi, on a déjà réalisé des tables, des chaises, des meubles télé, des braséros, des bars… On travaille le fer, mais aussi un peu le bois. Pour les pièces importantes, on fait appel à un ébéniste. Chacun son métier ! » Dans l’atelier, en fait peu de meubles en démonstration. « On a un site internet pour ça. On ne fabrique pas en série, on réalise les projets des clients ». Et certains reviennent souvent !

(*) : 1538, en °C, est la température de fusion du fer


L’Atelier 1538 – 324 rue du Calidon – Viriat – 04.74.51.48.64 – contact@atelier1538.fr – www.atlier 1538.fr


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces