L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Bourg Habitat entre démolition, construction et réhabilitation


Tout propriétaire responsable sait qu’un bien immobilier doit être entretenu régulièrement. Certains de ces travaux d’entretien nécessitent une réhabilitation importante dès lors que des éléments importants du bâtiment ont dépassé leur durée de vie et ne correspondent plus aux normes sans cesse plus exigeantes. Lorsque les coûts de réhabilitation surpassent le coût d’une construction neuve, la démolition s’impose, et un nouveau bâtiment offrant un cadre de vie plus agréable voit le jour. Pour Bourg Habitat, qui gère près de 5 600 logements, tout cela demande un planning rigoureux et un budget conséquent.

L’année 2020 a bien sûr été perturbée et, en moyenne, les différents travaux engagés par l’office ont pris 2 mois de retard. Contrepartie positive, 2 millions d’euros ont ainsi été économisés sur les 20 budgétés. Pour autant, les travaux de réhabilitation du quartier Terre des Fleurs ont pu être menés à leur terme, y compris au niveau des espaces publics. L’esthétisme des bâtiments et le confort des logements ont été ainsi grandement améliorés. 

Les travaux entrepris depuis plusieurs années aux Vennes et dans le quartier du Pont des Chèvres se sont poursuivis, et devraient encore durer une petite dizaine d’années. 22 logements neufs ont été livrés durant l’année, dont 4 logements au Clos de l’Erable à Saint-Denis-les-Bourg, 10 logements au Clos du Verger à Marsonnas et 8 au Petit Bosquet à Bresse-Vallons (Etrez).

 

Pour 2021, l’office engage un budget de 17 millions d’euros, 10 pour les travaux de réhabilitation et 7 pour les constructions neuves. Outre les nouvelles réhabilitations (voir encadré), d’autres chantiers de rénovation en cours seront achevés. Il s’agit de la Résidence Challes, avec 75 logements collectifs, et l’immeuble Le Républic à Saint-Denis-en-Bugey avec 15 logements et 4 commerces. Ce dernier est le seul bien de Bourg Habitat en dehors des limites de la CA3B.

Côté constructions neuves qui démarreront cette année, on note qu’aucune ne se situe à Bourg- en-Bresse : 4 pavillons individuels et 10 logements collectifs à Tossiat, 8 logements collectifs et 10 individuels à Bresse Vallons (Cras), et 9 collectifs et 23 individuels à Viriat.

Tous ces travaux de construction et de réhabilitation sont finalement assez modestes en comparaison des deux chantiers mastodontes gérés par Bourg Habitat, chantiers qui comprennent une part importante de démolitions : le projet de transformation globale des Vennes, qui a fait l’objet d’un article dans l’Ainpact du lundi 25 janvier, et le projet de rénovation urbaine Pont des Chèvres-Santos Dumont, sur lequel nous reviendrons en détails prochainement.

BOURG HABITAT EN BREF


En date 22 novembre 1929, un office municipal d’habitations à bon marché (HBM) est créé officiellement à Bourg-en-Bresse. Son premier président est M. Ernest Chaudouet. Les premières constructions de l’Office à voir le jour sont situées dans le quartier du 23e régiment d’infanterie.


Depuis 4 ans, Bourg Habitat, Office Public de l’Habitat, est rattaché à la CA3B. Il gère un patrimoine de près de 5 600 logements implanté sur 30 communes. Mais 90% de ces logements sont situés sur le territoire burgien. Les logements individuels représentent 10% du patrimoine total. Le pourcentage de logements vacants, directement disponibles à la location, est de 1,8%. Bourg Habitat emploie 128 collaborateurs et son chiffre d’affaires est de 24 millions d’euros.

 

Isabelle Maistre, 5ème vice- présidente de la CA3B, a été élue Présidente de Bourg Habitat depuis septembre 2020. 

PROGRAMME 2021 DES NOUVELLES RÉHABILITATIONS

• 72 logements rue des Peupliers, n°1 et 3, 2-4-6-8-10-12 et 13

• 55 logements rue Docteur Duby, n°2 et 4

• 75 logements avenue Maginot, n°55 et 63

• 13 logements passage des Cordeliers, n°15 et 22

• 96 logements rue de Lattre de Tassigny, n°12-13-14-15-17-19 et rue Alphonse Mas, n°7-9-11-13-15A-15B

• 58 logements rue Pierre Granet, n°2-4-6-8- 10-12 et rue du Pressoir, n°10-12-14-16-18

• 40 logements rue de Jemmapes, n°1-2-3-4 et rue Solférino, n°1 et 3


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces