L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Dossier formation - Métiers de l'automobile: de la chaîne au showroom


  • Cfa Auto Mâcon
Lorsqu'on ouvre la portière de sa voiture, on n'image pas le nombre d'opérations, de manipulations, de choix et de transactions qui ont précédé sa mise en circulation. Depuis la fabrication des pièces jusqu'au showroom du concessionnaire en passant par le garage du réparateur, le secteur automobile est un grand pourvoyeur d'emplois en quête de profils riches et variés... Décryptage.

Des métiers techniques aux postes commerciaux


Qui dit automobile dit tout d'abord ingénierie. Dans les bureaux d'études des constructeurs et des équipementiers, ce sont des ingénieurs automobiles qui président à la conception des nouveaux modèles et élaborent des solutions pour améliorer les caractéristiques des véhicules déjà présents sur le marché. Respects des normes de sécurité et de pollution sont des préoccupations grandissantes dans ce secteur en pleine mutation.

N'oublions pas non plus le design et l'ergonomie des véhicules, deux aspects essentiels de l'attractivité des produits pris en charge par une équipe de concepteurs CAO (conception assistée par ordinateur).

 

En atelier, les techniciens ont pour tâche de fabriquer les pièces mécaniques qui seront ensuite assemblées par des opérateurs sur des chaînes de montage, sous la supervision des ingénieurs en mécanique ou en automatisme.

Une grosse partie des effectifs techniques de l'automobile est également employée en atelier de réparation, avec la lourde mission de réparer et d'entretenir un parc de véhicules vieillissants.

En concession, les ventes de voitures sont assurées par des agents commerciaux sous la supervision des managers, tandis que des magasiniers ont en charge la vente des pièces détachées (pneus, essuie-glaces...).

 

Les formations à suivre


Constructeurs et équipementiers recrutent du personnel à tous les niveaux, depuis le CAP ou le bac pro pour les opérateurs techniques jusqu'au bac +5 pour les cadres.


Les techniciens, recrutés à bac +3, et les ingénieurs (bac +5) occupent une part importante de ces effectifs. Si de nombreux BTS et DUT industriels permettent d'intégrer le secteur, certaines formations spécifiques assurent une vraie spécialité.C'est le cas par exemple du BTS MCI (moteur à combustion interne), du BTS CRC (conception et réalisation de carrosseries) ou encore du BTS MV (maintenance des véhicules).

Côté écoles d'ingénieurs, l'Isat (Institut supérieur de l'automobile et des transports) de Nevers et l'Estaca (École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile) de Levallois-Perret sont des références du secteur.

Dans le domaine de la vente, on recrute le plus souvent à bac +2. Certaines formations comme le BTS NRC (négociation relation client) ou MUC (management des unités commerciales) sont particulièrement appréciées par les concessionnaires, tandis que le passage dans une école de commerce facilite l'accès aux postes à responsabilité.

Enfin, les métiers du design sont préparés par des formations spécifiques en 3 à 5 ans, comme celles proposées par l'école de design Nantes-Atlantique, Strate École, Creapole ou encore l'ISD Rubila.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces