L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Joël Saint Sulpice enrichit la gamme des Saveurs Stéphanoises


A Saint Etienne du Bois, les habitants ont la chance de trouver, dans un court rayon géographique, tous les commerces essentiels à la vie quotidienne. Après une période de fermeture, la boucherie revit sous la houlette, plutôt le couteau, de Joël Saint Sulpice. Cet artisan, défenseur des traditions bouchères, a su bien vite reconquérir une clientèle en proposant une vaste palette de saveurs, qu’il compte bien enrichir d’ici les fêtes de fin d’année.

Le temps de la formation révolu, Joël Saint Sulpice a toujours été à son compte. Il a connu plusieurs aventures professionnelles avant de s’installer à Saint-Etienne-du-Bois. « J’ai eu jusqu’à 4 boutiques et 7 ouvriers. Ça marchait bien. Et puis un jour, j’ai tout arrêté, et je suis venu là. Je suis tout seul et c’est plus facile à gérer ». Même pas une vendeuse ? « C’est le boucher qui vend. Pour bien vendre, il faut quelqu’un qui connaisse la viande. C’est sûr que ça fait des heures d’être au four et au moulin, enfin au labo et à la boutique. Je fais de belles journées ». Cette exigence de qualité, Joël la transmet aux apprentis qu’ils forment régulièrement depuis des années. On la retrouve également dans le choix des viandes qu’il travaille et transforme. « C’est du local. On tue des bêtes de St Etienne, de Viriat, de Foissiat, des alentours. Les clients connaissent l’origine de la viande. Le circuit court, c’est comme ça que ça doit marcher ». Une des spécialités de Joël est bien visible dans sa boutique, pendue à de nombreux exemplaire : le saucisson. « Ça se dit ! Pour trouver un bon saucisson, les gens poussent la porte d’un artisan. Je fais une gamme variée de saucissons secs et à cuire ». Mais la charcuterie maison, en général, connait un bel engouement. « Si on est artisan, c’est pour fabriquer ses propres produits. On n’est pas là pour vendre ce qui est fabriqué ailleurs, comme dans les supermarchés. Bien sûr, on ne peut pas tout faire, alors on se complète avec de super bons produits. Mais quand c’est fait maison, c’est marqué sur l’étiquette ». Parmi ces produits maison appréciés par la fidèle clientèle, pêle-mêle les andouillettes, le boudin, le pâté croûte, et en période de fêtes, le cervelas truffé ou pistaché, le boudin blanc, la volaille aussi. « Le poulet de Bresse, ça marche bien avec les gens de passage. Les petits poulets sont tous nés sur le territoire de la commune. La boucle est bouclée lorsqu’ils y sont vendus aussi ».  Sollicité par un éleveur de Saint-Didier-d’Aussiat, Joël va innover pour la période des fêtes en proposant de la viande de bison. « Début décembre, dès que la bête que j’ai achetée sera abattue, on va la retrouver dans mes rayons. On va voir tout ce qu’on peut faire : du pavé, du steak, du rosbif, de la fondue, mais aussi de la charcuterie, du pâté, du saucisson, de la terrine ». Comme les quantités seront limitées, Joël propose aux personnes intéressées de passer commande à l’avance. Une saveur stéphanoise de plus au crédit de la boutique ! Janvier revenu, il sera temps de faire le bilan pour une éventuelle reconduction. Ce sera également le moment de remettre au goût du jour les animations qui plaisaient tant à sa clientèle, avant cette sinistre période de Covid. Une fois par trimestre, devant la boutique, Joël proposait soit la fabrication de boudin, soit la fête du beaujolais nouveau, soit un barbecue d’été. Bien sûr, tout cela se terminait comme il se doit, autour du verre de l’amitié.

Aux Saveurs Stéphanoises – 508 rue Centrale – Saint-Etienne-du-Bois – 04 74 32 61 45 – auxsaveurstephanoises@orange.fr


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces