L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


L’Académie de la Bresse a fêté ses 20 ans


  • François Belay et les deux parrains
  • François Belay et Nelson Montfort
  • Famille Jeanvoine
Qui dit anniversaire dit arrosage, il fallait donc une fête à la hauteur de cet anniversaire particulier. Elle le fût. Non, la Bresse n’est pas l’Ain, et l’Ain n’est pas la Bresse, heureusement pour ses autres territoires tout aussi magnifiques et méritants. Mais cette Bresse que l’on pourrait croire endormie, si l’on s’en tient au regard porté sur ses paysages bocagers, est une terre qui bouge. C’est la mission que s’est fixée l’Académie de la Bresse que de mette en avant le terroir bressan et les "gens vrais" qui le valorisent.

Salle comble à Ainterexpo pour fêter les 20 ans de l’Académie de la Bresse, 1 300 personnes ayant répondu à l’invitation de François Belay, président fondateur. L’idée de cette "petite entreprise" était née en 1999 lors d’une soirée de promotion de la Bresse, organisée par l’ex-Comité Départemental de tourisme. Il aura fallu deux ans pour que le projet se concrétise. En mai 2001, la création de l’association a été officiellement annoncée lors d’une conférence de presse tenue par François Belay, assisté de Laurent Gerra, Georges Blanc et Mick Pomathios. Depuis l’eau a coulé sous les ponts, l’eau de la Reyssouze bien évidemment, et les évènements se sont multipliés, presque aussi vite que des petits pains. Premier coup de pouce, ce qui est interdit lors des courses de vélo, avec la première arrivée du Tour de France à Bourg en 2002. Ce fut l’occasion pour une académie toute neuve de se faire connaître, et des burgiens en organisant un concert avec l’Orchestre du Splendid, et des médias nationaux en récompensant un article d’une journaliste du Figaro d’une plume d’or, petit clin d’œil au logo de l’Académie. 


L’académie, une petite communauté de cœur et d’esprit


François Belay avait choisi de placer cette cérémonie sous le double parrainage de Nelson Montfort, journaliste sportif polyglotte de France 2, et de son binôme pour les retransmissions de patinage artistique, Philippe Candeloro. Forcément, en cours de soirée, et la volaille de Bresse s’y prêta à merveille, il fut parfois question de belles poulettes, de cuisses charnues, …. Pour une fois que les patineuses n’étaient pas concernées !  Bien sûr, lorsqu’on évoque l’Académie de la Bresse, on pense au Bressan de l’année (voir encadré). Cet « humain protéiforme, sans critère de physique, d’âge, de race ou de sexe n’est pas le chapon le plus gras du moment », selon la formule du regretté Jean-Jacques Bernard, journaliste et critique cinématographique. Il n’est qu’à regarder la liste des récipiendaires pour constater sa richesse et la diversité des heureux élus, dont certains étaient présents à Ainterexpo. Par contre, il manquera éternellement le lauréat 2020 qui laisse un (co)vide. Mais l’Académie ne se contente pas d’honorer le plus méritant. Avec les "Parcours Atypiques", elle met sur le devant de la scène des bressans plus anonymes « qui vivent leur passion et la Bresse avec une envie dévorante ». En 20 ans, l’Académie aura multiplié les  manifestations, telle la soirée dédicaces au mois de décembre, qui réunit chaque année une vingtaine d’auteurs locaux, régionaux et nationaux. Cette soirée anniversaire a été entrecoupée d’intermèdes musicaux ou humoristiques de qualité, le trio Oumane, la jeune humoriste jasseronnaise Nina Perrin, le duo Mathieu Gattuso et  la chanteuse lyrique Annie Vavrille. Le mot de la fin, et quel mot, est revenu à Charly Cordenod, campé en avocat, dans une plaidoirie humoristique finement ciselée.


Les Bressans de l’année

2005 : Luc Jacquet, réalisateur de films - 2006 : François Clerc, footballeur professionnel, international - 2007 : Aurélie Maure : championne de France de labours en planche - 2008 : Michel Piroux, industriel et constructeur automobile - 2009 : Nathalie Vailloud, scénariste dialoguiste - 2010 : Daniel Perret, cyclo-crossman, vice-champion du monde master - 2011 : Patrick Liebus, président national de la CAPEB, et Lionel Nallet, rugbyman, vice-champion du monde - 2012 : Jean-Charles Richard, saxophoniste qui a reçu le prix de l'Académie Charles-Cros  - 2013 : Laurent Gerra, imitateur, humoriste et acteur - 2014 : Monastère royal de Brou, monument préféré des français - 2015 : Etienne Masson, triple champion du monde d’endurance moto - 2016 : Vincent Duluc, journaliste sportif - 2017 : Martial Darbon, créateur de la marque "C’est qui le patron" - 2018 : Julien Beneteau, tennisman, capitaine de l’équipe de France féminine vainqueur de la Fed Cup - 2019 : François Perret, meilleur pâtissier de restaurant au monde, chef pâtissier au Ritz - Distinction particulière, le Best of Bresse à Georges Blanc - 2020 : annulation de la cérémonie


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces