L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Le ski alpin, une réalité sur la Dôle ce premier week-end de février


Un feuilleton abracadabrantesque...

En voiture Simone !

Après de rocambolesques péripéties, les pistes de la Dôle ont finalement pu recevoir, ce 1er week-end de février les amateurs de glisse locaux avides de sensations fortes. Les dix remontées mécaniques suisses du domaine Jura sur Léman ont été rendues opérationnelles en effet dès le samedi à 9h et jusqu’à 16h45, avec une couche de neige suffisante, malgré « le coup de Sirocco »...

Bien évidemment les masques étaient obligatoires dans les queues en bas des pistes comme sur les installations, avec le maintien d’une distance d’un mètre entre les skieurs. Personnels des remontées et gendarmes étaient ainsi présents en nombre, pour veiller au respect des règles.

Pour l’exploitant suisse la société Télé-Dôle c’est un soulagement, car les remontées mécaniques ont déjà perdu 40 jours d’exploitation, soit près de la moitié de la saison, avec un préjudice d’environ 300.000.CHF.

Suisses et Français ont pu skier en toute fraternité....


En effet fermé à l’accès et au stationnement des véhicules, depuis quelques temps en raison notamment d’un arrêté pris par le préfet du Jura français, le parking des Dappes bloquait ainsi toute exploitation possible du domaine skiable de la Dôle, pour des raisons de sécurité sanitaire.

 

Malgré cela le tribunal administratif de Besançon saisi d’un référé par l’exploitant suisse Télé-Dôle, « suspend l’exécution dudit arrêté », le 2 février et permet ainsi une réouverture quasi inespérée des pistes. Télé-Dôle et Région de Nyon ont alors gagné une première bataille juridique. Cependant seuls les résidents suisses comme français vivant dans un rayon de 30kms autour du parking des Dappes dans les deux pays, munis d’un justificatif de domicile ont pu skier directement. Les autorités recommandaient d’être muni d’un test négatif PCR datant de moins de 72 heures, pour les autres skieurs domiciliés au-delà des 30kms.

 

Néanmoins face à ce revers juridique, le préfet semble vouloir, faire appel de la décision du juge administratif.

Un feuilleton fleuve à suivre... 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces