L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


OCTOBRE ROSE : TOUTES ET TOUS CONCERNÉS


  • Lumière rose : 
À l'instar de Paris et l'illumination en rose de sa Tour Eiffel, la ville de Bourg-en-Bresse soutient l'action "Octobre rose" en installant une banderole de soutien sur la façade de l'Hôtel de Ville qui sera également illuminée en rose tous les soirs d'octobre.
Promouvoir le dépistage gratuit du cancer du sein pour toutes les femmes de 50 à 74 ans, c’est la mission de la campagne « Octobre rose », identifiable par sa couleur et son ruban. Depuis le 1er octobre et jusqu’à la fin du mois, l’association espère sensibiliser et lever des fonds en faveur de la recherche contre les cancers féminins.

Depuis plusieurs années, le monde de la Santé médiatise les cancers féminins durant le mois d'octobre. Presque 80 000 cas par an sont diagnostiqués en France : 60000 cas de cancer du sein, 3000 du col de l’utérus, 8000 du cancer de l’endomètre et 6000 cas du cancer des ovaires.

Une femme sur huit risque de développer un cancer du sein au cours de sa vie. Depuis 1994 en France, « Octobre Rose » sensibilise le grand public au dépistage du cancer du sein, encore première cause de mortalité par cancer chez les femmes. Courses, ventes aux en- chères, collectes de soutiens-gorge... Chaque année, les initiatives pour récolter des fonds pour la recherche médicale et scientifique ne manquent pas. Sans compter les dépistages gratuits à travers le pays. L'intégralité des fonds levés pendant cette période sont entièrement reversés aux associations qui aident et accompagnent les personnes atteintes du cancer ainsi qu'à la recherche. 

En 2019, le Centre Hospitalier de Bourg-en-Bresse (CHB) a pris en charge 561 cas de cancer du sein, 41 cas de cancer de l'endomètre, 49 cas de cancer des ovaires, 27 cas de cancer du col de l'utérus. Les équipes du service d'oncohématologie du CHB adapte le traitement du cancer féminin en fonction de chaque situation. « Le choix d'un traitement ou d'une combinaison de traitements dépend de plusieurs facteurs dont les plus importants sont : le type de cancer, le degré d'extension du cancer, la présence d'éventuelles autres maladies, l'âge de la personne, l'état général de la personne. Il existe différents traitements du cancer utilisés seuls ou associés entre eux : chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie, hormonothérapie, immunothérapie, nouveaux traitements "ciblés" », explique-t-on au CHB. Éducation thérapeutique du patient, toucher empathique, socio-esthétique, technique d’activation de la conscience, aromathérapie... Le CHB propose des soins de support. De manière générale, les patients ont accès à un diététicien, une assistante sociale, un psychologue et de l'activité physique adaptée. Les patientes ayant subi une mastectomie se voient proposer un accompagnement en vue de leur reconstruction mammaire sur l’hôpital pour le choix des sous-vêtements, de prothèses adaptées ou même de reconstruction chirurgicale.

Si les équipes du CHB se mobilise chaque année, l’édition 2020, en raison du contexte sanitaire, sera réduite à des actions uniquement en interne : une exposition photos Sourires d'espoir avec l'association VMEH, un challenge podomètre inter-service pour valoriser l'activité physique ainsi qu'une distribution de ruban rose auprès du personnel et des patients.

 

Quels sont les symptômes d'un cancer du sein ?

Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison totale sont grandes. Il est donc important de surveiller attentivement les modifications de votre poitrine et de procéder à des examens réguliers de dépistage. Ainsi, toute grosseur nouvelle au sein ou à l'aisselle, toute modification de la forme ou de la taille de votre sein, tout écoulement par le mamelon, ou encore tout changement notoire de l'aspect de la peau du sein ou de l'aréole – crevasses, pigmentations... – doivent être signalées à votre médecin car elles constituent les symptômes visuels les plus répandus et qui doivent alerter.

Le cancer du sein se présente le plus souvent sous la forme d'une petite boule qui peut être palpée parfois par la patiente elle-même. Cette petite boule peut également être visible sur une mammographie. Heureusement, dans la plupart des cas il ne s'agira pas d'un cancer mais d'une tumeur bénigne comme par exemple un petit fibrome.




Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces