L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Tremplin s’apprête à ouvrir une bocalerie et une légumerie

  • L'équipe du pôle restauration pilotée par Christophe Aubry, 1ier à gauche, et Florent Jambon, chef de cuisine, 3ème à gauche
  • L'équipe du pôle restauration pilotée par Christophe Aubry, 1ier à gauche, et Florent Jambon, chef de cuisine, 3ème à gauche
  • Des installations parfaitement adaptées
  • Un cuistot devant une sauteuse
Installée depuis mai 2021 dans les anciens locaux de l’ex-entreprise OT, la cuisine centrale de Tremplin dispose d’installations professionnelles parfaitement adaptées à son activité. Grâce à cette aisance dans le fonctionnement, l’association est en train de finaliser deux projets dans les cartons depuis quelques temps : une bocalerie qui permettra la conservation des surplus de production des jardins bio, et une légumerie qui pré-traitera en amont les légumes à destination de la restauration de collectivité.

L’association Tremplin a déposé la marque "L’Epicurien, des saveurs éthiques et locales" pour l’ensemble de son secteur restauration. Celui-ci comprend 2 jardins bio pour la fourniture de légumes, la cuisine centrale pour la production de repas, et le restaurant social qui accueille les publics en précarité, les personnes hébergées dans les centres d’hébergement, et une ouverture réduite sur des publics extérieurs. La production des jardins bio alimente les rayons de quelques magasins spécialisés, elle forme la base de paniers hebdomadaires pour des AMAP ou structures équivalentes, et bien sûr elle fournit à la cuisine centrale les légumes nécessaires à la production, en moyenne, des 400 repas journaliers. En pleine période de production, les surplus sont parfois importants. La mise en bocaux, traitée jusqu’à présent par un prestataire extérieur, sera, dès le début de l‘été, relocalisée dans une partie des locaux de la cuisine centrale. Cela entraînera la création de plusieurs nouveaux  emplois ouverts à la réinsertion. Les recettes et les process de stérilisation sont pour la plupart élaborés, maîtrisés et agréés. La certification bio, pour la partie transformation, est déjà acquise. Autre conséquence positive avec l’ouverture probable de nouveaux plans de culture dans les jardins bio, avec là aussi de nouveaux emplois à la clé. 

La loi EGalim oblige désormais les cantines scolaires et la restauration collective à se fournir à 50% en produits locaux ou bio. Comme le souligne Christophe Aubry, chef de service Pôle Restauration, « la réalisation d’une ratatouille avec des légumes frais relève désormais du parcours du combattant pour les cuisiniers. La légumerie, qui sera mise en place d’ici la fin d’année par Tremplin, proposera d’effectuer à leur place le triage, le lavage, et le taillage des légumes. A la demande, ceux-ci pourront être découpés en macédoine, en frites, en julienne ou être émincés. Ils seront mis à disposition sous 2 formats : en frais et sous-vide ». Après acquisition par la cuisine centrale d’une chambre à surgélation supplémentaire, ils pourront également être livrés congelés. Au final, les quelques 40 personnes en réinsertion œuvrant dans le service auront bénéficié d’une formation complète, utile pour la suite de leur cheminement.


Tremplin express


Tremplin est né en 1987, à Bourg-en-Bresse, à l’initiative d’un petit groupe de citoyens souhaitant créer une halte de nuit pour des personnes à la rue. Ensuite, l’association s’est rapidement organisée autour de deux grands axes d’action, la question sociale et la question du travail. Son fort développement en fait aujourd’hui la plus grosse association de ce type sur le département et la 2ème sur l’ensemble de la Région. Elle est devenue un partenaire indispensable et incontournable pour la mise en place des dispositifs d’état. Elle s’est structurée autour de 3 grands pôles : 

- le pôle logement - hébergement avec plusieurs centres d’hébergement à destination de publics différents (réinsertion sociale, plan Grand Froid, migrants, …) relevant de divers dispositifs. A ce titre, Tremplin a été sollicitée pour accueillir ces jours-ci un car complet de réfugiés ukrainiens.

- le pôle Parcours qui est un service d’accueil comprenant un accompagnement social global des bénéficiaires du RSA orientés par le Conseil Départemental de l’Ain, des dispositifs de formation pour la maitrise des savoirs de bases, un suivi santé, et un programme de Mobilisation Collective et Individuelle à l’Emploi (MCIE).

- le pôle Insertion par l’activité économique dans lequel on retrouve la filière textile et la boutique Frip’One, la filière matériaux appelée Ressourcerie La Retap’ avec la boutique O Fil du Temps, les jardins bio à Montrevel-en-Bresse et à Villars-les-Dombes, la restauration et le service traiteur. Enfin, Tremplin travaille actuellement à la création d’une conciergerie solidaire et d’entreprise, qui  permettra de créer des postes d’insertion autour des métiers de la logistique et du commerce.

En 2020, Tremplin, c’était 340 salariés représentant 180 ETP, 70 bénévoles actifs et impliqués, 9 millions d’euros de budget annuel, et un territoire d’intervention équivalent à 60% du département de l’Ain.

Association Tremplin - 623 chemin d’Éternaz - Bourg-en-Bresse - 04 74 45 11 28 - site : tremplin01.org


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces