L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Vie des quartiers - Le Plan Vélo met le cap vers 2025


Lors d’une conférence de presse en bicyclette, Jean-François Debat a présenté le plan Vélo 2025 qui était annoncé de longue date. Il était assisté de Sébastien Guéraud, adjoint délégué à la proximité et aux déplacements, et de Benoît Feuvrier, conseiller municipal, également cyclistes émérites. Une balade urbaine pour découvrir de visu à quoi pourrait ressembler les rues de la ville à l’horizon 2025, grâce aux aménagements de voiries, soit en pistes cyclables bidirectionnelles à voies séparées, soit en voies partagées. Une aide à l’acquisition d’un vélo et un guide des bonnes pratiques complètent ce dispositif ambitieux.

Cette conférence de presse en vélo était une innovation qui possédait le grand avantage de faire passer du virtuel au concret, du plan du projet à l’exemple d’aménagements déjà réalisés. Car la ville ne part pas de zéro. Elle a été classée en deuxième position, en 2019, dans le baromètre des villes cyclables de
20 000 à 50 000 habitants par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB). La 3ème édition de cette enquête bisannuelle est en cours de réalisation. Ce n’est pas une fin en soi pour Jean-François Debat, même si un bon classement récompense les efforts entrepris. Pour le maire, « l’objectif du plan vélo n’est pas d’empêcher les voitures de circuler, mais de permettre aux gens de prendre leur vélo quotidiennement, notamment pour les petits trajets ». L’aboutissement de ce plan est donc fixé une année avant la fin du mandat. Plusieurs chantiers avanceront en parallèle, comme nous l’a confirmé Vincent Guéraud en nous détaillant l’ensemble des mesures. La première concerne la mise en place du Réseau Vélo Express qui nécessitera les travaux me plus importants. Cela concerne les grands boulevards qui permettent de contourner la ville, ou d’y entrer. En 2022, en même temps que le démarrage du chantier du Pont de Lyon, seront aménagés la rue Jules ferry et les boulevard Emile Huchet, Paul Valéry et du 8 mai 1945.
à l’image de ce qui a été réalisé avenue Jean-Marie Verne, deux voies cyclables séparées de la voie de circulation permettront de relier le quartier de la gare à l’église de Brou. Le prolongement en direction du carrefour de l’Europe devrait ensuite voir le jour en 2024. A noter que ce carrefour, le plus important de l’agglomération, paraît trop difficile à aménager pour les vélos. Il devrait être contourné grâce au parcours de la Traverse, la voie verte qui traverse Bourg depuis Viriat jusqu’à Bouvent. Les boulevards Irène Joliot-Curie, André Chevrier et Edouard Herriot seront, quant à eux, dotés d’une voie protégée de chaque côté de la chaussée. Si les avenues Maginot et de Marboz resteront en l’état, le traitement des grands axes pénétrants sera effectué soit en liaison avec les communes limitrophes, soit directement par la CA3B.


« Aider les gens à reprendre le vélo »


Selon Sébastien Guéraud, « pour toutes les voies où passent 600 ou 800 véhicules jour, il n’est pas nécessaire de faire des aménagements cycle particuliers ». La mise en place de voiries partagées s’effectuera donc principalement par du traçage au sol, en  espérant que les problèmes actuels d’approvisionnement en peinture auront disparu. Chaque réfection de chaussée, qui sera réalisée durant cette période, permettra d’inclure la circulation des vélos. Un maillage serré facilitera la connexion entre quartiers, mais également avec le Réseau Vélo Express. Quelques rares voies de la commune ne pourront accueillir ni aménagement particulier, ni voie partagée, telle une grande partie de la petite rocade. Il sera donc conseillé aux cyclistes d’éviter de les emprunter. De nombreux panneaux spécifiques seront posés, qui informeront les automobilistes de la nature des aménagements rencontrés, à charge pour eux de les consulter. Forcément, la mise en place de ce plan Vélo 2025 nécessitera un changement de comportement de tous les usagers de la route, modifications qui seront explicitées dans un guide des bonnes pratiques. Mais le temps de la prévention est déjà presque terminé. S’appuyant sur l’exemple de l’avenue Alsace Lorraine, où des vélos descendent sur la piste cyclable montante, Sébastien Guéraud prévient : « on a fait beaucoup de pédagogie, on va être obligé de passer par la verbalisation. On n’a pas le choix ». Les infractions commises par les trottinettes électriques sont également dans le collimateur. D’ailleurs, l’adjoint au maire compte beaucoup sur l’e-concertation, qui se déroulera du 20 octobre au 10 décembre, pour que les burgiens fassent remonter les difficultés qu’ils rencontrent dans leurs pratiques quotidiennes, qu’ils soient cyclistes, piétons, mais aussi automobilistes. Pour participer, rendez-vous sur le site de la ville : www.bourgenbresse.fr


Aide à l’achat d’un vélo

Du 1er janvier au 31 décembre 2022, les burgiens de 16 ans et plus pourront obtenir une aide pour l’achat d’un vélo neuf ou d’occasion, électrique ou pas, sur présentation d’une facture. Limitée à 30% maximum du coût du vélo, cette aide sera de 100 € pour un vélo classique, 300 € pour un vélo électrique, et 400 € pour un vélo cargo. L’aide, gérée par Bourg Parc Auto, pourra être complétée par un coup de pouce complémentaire du CCAS, selon des critères liés au quotient familial.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces